... ... Forced The Night Shift ... ...




...
...
 
Copyright AndeinerSeitenureineWeile ©
 
...
 
1. Le Travail de Nuit
 
...

********** Version originale
*************** Biorg, First Time, High School, Hurt/Comfort, NonCon/Rape, Violence, Humiliation
*************** MiniFiction Originale en Cours


...
...


Bill défit son tablier et l'accrocha aux côtés de ceux des autres serveurs. Ils étaient tous bleu clair avec le logo du Restaurant de Ronnie dans le coin inférieur gauche, s'accordant bien avec le pantalon kaki et la chemise blanche que les garçons étaient obligés de porter.

« He, Bill, tu t'en vas ? » Demanda Bushido quand il vit son employé adolescent pointer sa sortie.

« Oui, je suis désolé que ça m'ai pris autant de temps pour nettoyer aujourd'hui. » Dit Bill, un sourire doux et chaud sur le visage. « On n'avait pas été aussi plein depuis un moment. »

« C'est pas un problème Gamin. Je t'ai vu courir dans tous les sens toute la soirée. »
Dit Bushido en ouvrant la caisse. « J'ai ta paie. »

Le sourire de Bill s'élargit encore un peu plus alors que l'homme lui donnait une petite enveloppe brune contenant ce qui devait sûrement être une grosse somme. Bill travaillait tellement ces derniers temps, faisant des heures supplémentaires alors qu'il aurait dû se concentrer sur ses travaux scolaires, juste pour pouvoir ramener un peu plus de pain sur la table. Son père, Gordon, venait tout juste d'être renvoyé et la famille Trümper ferait donc bon usage de tous les billets qu'elle pourrait amasser.

« Merci beaucoup Bushido. » Dit Bill en glissant l'enveloppe dans une des poches avant, juste à côté de ses pourboires de la soirée. « Je te verrai demain. »

« Ouais, Gamin. Ne te surmène pas non plus. »
Lui conseilla l'homme tout en fermant la caisse. « Un gosse comme toi devrait être en train de s'amuser avec ses amis et pas à passer chaque soirée dans cette vieille bâtisse. »

« Ce n'est pas si mal, »
Dit Bill en attrapant sa veste. « En plus, j'apprécie le café gratuit. »

Bushido rit légèrement, souhaitant une bonne soirée à son employé alors que la petite cloche au-dessus de la porte s'actionna et que Bill passait le pas de la porte.

La nuit était fraîche et Bill marchait le long de la rue mal éclairée, trois pâtés de maisons tout droit, deux à gauche, en direction du parc où Tom était censé venir le chercher. Le parc était juste à côté de la maison de Jenny, la petite amie de Tom et le fait que Bill marche leur faisait épargner quelques euros sur leur dépense en essence, une dépense que la famille ne pouvait pas se permettre.

Bill sortit son paquet de cigarettes de la poche de sa veste et chipota avec son briquet pour l'allumer. Il avait mis sa dernière clope de côté depuis un moment déjà, n'aillant pas envie de la gaspiller puisqu'il n'avait pas l'argent pour garder cette habitude au vu de l'actuelle situation économique de la famille, mais ce soir-là avait été long et stressant, et Bill voulait juste laisser le stress s'échapper. Bill tira sur sa cigarette, soudainement réchauffé par la fumée chaude dans sa bouche et l'odeur à la fois forte et douce de son expiration.

Le parc n'avait rien de nouveau. Il y avait un tourniquet en mauvais état, un cheval à bascule grinçant, un rangée de balançoires ; à part ça, il y avait aussi quelques bancs en bois, mais sinon, il ne s'y trouvait presque rien d'autre. Bill se laissa lentement tomber sur un des bancs, incertain du fait qu'il allait savoir se relever une fois que la pression se retirerait finalement de ses pieds. Il souhaita avoir un téléphone portable ou un mp3 pour pouvoir jouer avec en attendant, mais il se contenta de la sensation de la cigarette entre ses doigts froids.

Le mégot continua à se consumer jusqu'à ce que finalement, Bill le jette au sol et l'éteigne avec le bout de sa chaussure. Il jeta un ½il à sa montre passé de mode, un cadeau de son oncle il y plusieurs années de ça, et soupira ; Tom était en retard.

Il se remit sur ses pieds à contrecoeur en entendant un bruit de pneus sur la route humide, entendant ensuite un moteur se couper et le claquement grinçant d'une portière de pick-up.

Tom n'avait pas de pick-up.

« Regardez-moi qui est là. » S'exclama une voix malicieuse alors que son propriétaire avançait vers le jeune serveur, Bill prenant un pas de repli. « C'est Billy le garçon de café. Qu'est-ce que tu fais là, petit serveur ? »

« Mon frère va arriver pour venir me prendre. »
Dit Bill, s'assurant de garder une bonne distance entre lui et ce garçon qui lui faisait toujours la vie dure à l'école. « Il sera là d'une minute à l'autre. »

« Tu sais, petit serveur, tu es bien trop mignon pour traîner ici si tard, et pour travailler dans ce restaurant poisseux aussi, en fait. »
Dit Georg en avançant encore plus près. « Tu n'es pas obligé de porter leurs guenilles, j'ai de l'argent. »

Bill secoua la tête. « Je ne sortirai jamais avec un porc comme toi, Georg. Si je l'ai dit une fois, je le redirais mille fois. »

« Tu sais Bill, je n'aime pas que tu me répondes comme ça. »
Répondit le brun. « Je suis plutôt important dans le coin, et je n'aime pas quand des salopes font les difficiles. »

La respiration de Bill se coupa et il se sentit blessé par le terme dérogatoire utilisé par le plus âgé. D'habitude, Georg n'allait pas plus loin que du flirt direct. « Georg as-tu ... As-tu bu ? »

« Et bien oui, petite fille. »
Dit Georg en souriant. « Tina donnait cette grande fête chez elle, mais je suppose qu'elle a décidé de ne pas inviter les antisociaux. »

« Tu devrais peut-être aller cuver. »
Dit Bill doucement, timidement, sans force réelle dans son ordre.

« Ne sois pas comme ça Bébé, » Dit Georg en riant, un rire dur et effrayant, plus froid que la nuit elle-même. « J'arrive toujours à marcher, n'est-ce pas ? Je pensais que me faire jeter de cette fête de merde signifiait la fin de ma soirée jusqu'à ce que je te vois là, toute seule. J'ai pensé que tu voudrais un peu de compagnie ... »

« Je pense que tu devrais partir, Georg. Mon frère va arriver et il ... »

« Je peux lui mettre la raclée de sa vie quand je veux. »
Défia Georg, ses mains formant des poings à ses côtés. « Je te dépose où tu veux si tu montes dans ma voiture. »

« Non, Georg, vraiment. Tom va arriver d'une minute à l'autre. S'il te plaît, pars, je ne veux pas avoir de problème. »
Dit Bill, souhaitant encore plus avoir un téléphone, et que Tom arrive très, très vite.

« Moi non plus je ne veux pas de problème, ma belle. Non, je n'en veux pas. Maintenant, sois une bonne fille et monte dans la voiture. »

« Si tu ne pars pas maintenant, je vais appeler la police. »
Bluffa Bill, sa voix et ses mains tremblant.

Georg afficha simplement un petit sourire en coin et avança plus près de sa proie. « Une pauvre fille comme toi n'a pas de téléphone. »



...
...
 
Bael ® _____
 
...
...
...

Tags : AndeinerSeitenureineWeile - Forced - MiniFiction - Chapitre O1

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.2.123) if someone makes a complaint.

Comments :

  • gustavette483

    03/05/2011

    trop trop bien j'adore =)
    trop envie de savoir la suite
    gros bisous

  • nirvana-angelTH83

    03/05/2011

    Wow Ben c'est court et puis ça m'a l'air mal barrer pour une love story entre eux quoi que vu les on est préventions loin de l'histoire d'amour classique.
    Sinon que dire, à pars que c'est dommage que ça ne soit pas un Billshido (j'suis trop en maaaaaanque é_è) et que ben j'attends la souite =)
    kissoux
    scratounette

Report abuse