... ... Taking a Chance ... ...

 ...   ...   Taking a Chance   ...   ...


...
...
...

Copyright AnderneirSeitenureineWeile ©

...

« Il faut juste venir, tenter sa chance, l'embrasser et lui demander de sortir avec vous. »
Tom suit son propre conseil.

...

Tenter sa Chance
Le véritable Amour existe

...

********** Version originale
*************** Two Shot, Tom/Bill, Romance, Fluff, Twincest
*************** Préquelle de Making It Work

...

On leur avait posé bien des questions à propos de leur vie sentimentale par le passé, et ils avaient toujours donné les mêmes réponses : Georg avait une petite amie, Gustav, et bien, personne ne savait vraiment ce qu'il se passait avec lui, Tom ne cherchait rien de sérieux et Bill attendait toujours de tomber sur son seul et unique amour.

Tom avait toujours pensé que Bill s'était engagé dans une mission sans fin. Pour quelqu'un dans sa situation, l'Amour signifiait offrir un peu de bon temps dans une chambre d'hôtel à un corps espérant un peu de popularité et de richesse, ou la possibilité de se vanter en disant 'J'ai couché avec ce gars du groupe Tokio Hotel'. Tom s'était rendu compte de ça il y a quelques années déjà, quand une fille l'avait saoulé dans un bar et avait pris des poses indécentes en s'accrochant à lui devant les paparazzis. Elle avait eu ce qu'elle voulait et était ensuite partie, et Tom savait que toutes les autres essayeraient de faire la même chose. Pourquoi est-ce qu'il perdrait du temps à se mentir à lui-même en défendant l'idée qu'il pouvait tomber amoureux de quelqu'un ? Tom avait laissé tomber l'idée et avait fait la même chose que cette fille ; prendre ce qu'il voulait, puis continuer à vivre sa vie.

Bill ne voulait pas croire que le seul amour qu'il puisse obtenir viendrait de coups d'un soir. Il avait cette conception enfantine et féérique que l'amour était quelque chose de mutuel, de non-contraignant et qui durerait pour toujours. Tom avait essayé de lui faire voir la réalité, qu'ils étaient célèbres et que presque tous ceux qu'ils avaient rencontrés ces dernières années les avaient blessés en voulant les exploiter ; mais Bill ne voulait rien entendre.

Bill était directement retourné dans sa chambre d'hôtel après l'interview. Il était plus que visible qu'il était fâché et n'avait pas envie d'en parler, mais il n'avait pas dit pourquoi. Tom savait pourquoi pourtant. Il avait vu la moue triste qui s'était emparé des traits parfaits de Bill quand il avait dit « Personne ne veut de moi. »

« Il faut juste venir, tenter sa chance, l'embrasser et lui demander de sortir avec vous. » Avait répliqué Tom pour le taquiner.

Maintenant, Tom avait l'impression de n'être qu'un connard. Et plus il pensait à ce qu'il avait dit, plus il se disait qu'il n'aurait jamais du dire ça. Tom n'avait pas envie qu'un obsédé quelconque débarque et tente quelque chose avec son frère, et il savait qu'il n'accepterait pas que qui que ce soit essaye d'embrasser son frère. Même si cette personne se révélait être quelqu'un de très correct, personne ne serait assez bien pour Bill d'après Tom.

« Hé, tu veux jouer à la PlayStation ? » Lui demanda Georg pendant qu'ils mangeaient une pizza hawaïenne dans sa chambre. « J'ai vu qu'ils avaient Grand Theft Auto. »

« Nan. » Dit Tom en mâchant sa troisième part. « Je pense que je vais amener à manger à Bill et voir comment il va. »

« Ok, je vais jouer avec Gustav alors. Tu ne penses que Bill voudra plus de deux parts, n'est-ce pas ? » Demanda Georg en pointant la boite du menton. Il ne restait plus que trois parts.

« C'est bon, gave-toi. »

Une fois que Georg se fut servi, Tom attrapa la boite et se dirigea vers la chambre de Bill qui se trouvait quelques chambres plus loin, dans le même couloir.

« Toc toc. » Dit Tom en toquant à la porte de son frère. « C'est moi. »

« Je ne suis pas d'humeur à discuter, Tom. »
Dit la voix de Bill à travers la porte verrouillée.

« Hé, l'antisocial, je viens te faire offrande d'une pizza— »

« Hawaïenne ? »
Demanda Bill en arrachant presque la porte de ses gonds en l'ouvrant. Quand Tom acquiesça, le chanteur soupira et se décala pour laisser son frère entrer dans la chambre.

« Il ne reste plus que deux morceaux parce que Georg a fait le glouton et a mangé la moitié de la pizza. » Dit Tom, mais Bill semblait être plus concentré sur la perspective qu'il allait avoir de la pizza que sur le fait qu'il en aurait moins que les autres.

Bill mangea en silence, assis sur le bord du lit, s'occupant en retirant petit à petit les morceaux d'ananas, puis le fromage. Tom regarda Bill faire un trou dans la tranche de la pâte avant d'y glisser le fromage.

« Qu'est-ce que tu fais ? » Lui demanda-t-il.

« Qu'est-ce que tu crois ? Je fais un cheesy bread. » Lui répondit Bill avant de placer les morceaux d'ananas dans la sauce sur la face supérieure.

Tom secoua la tête et observa Bill en silence alors qu'il continuait de manger. Il ne put s'empêcher de remarquer la manière dont la bouche de Bill bougeait alors qu'il mâchait. Ses lèvres étaient très légèrement ouvertes, sa langue léchait parfois la sauce s'y trouvant, et Tom se surprit à penser que Bill devait vraiment bien embrasser. Ce n'était pas une chose à laquelle Tom avait réfléchi par le passé, mais il y avait une certaine logique à ses yeux. Après tout, Tom pouvait se vanter d'avoir une bouche plutôt talentueuse pour ce qui était des baisers, et comme ils étaient jumeaux, même si Bill n'avait pas eu d'exercice pratique, il devait posséder ce talent aussi.

Les lèvres de Bill semblaient pleines et douces ce soir-là. Parfois, Tom remarquait qu'elles étaient minces et sèches, généralement quand Bill était nerveux, exténué, ou quand il se retenait de sauter à la gorge de quelqu'un. A d'autres moments, elles étaient brillantes, et même s'il pensait que le gloss était un peu trop féminin, même pour Bill, il n'avait jamais essayé de le dissuader d'en porter parce que bon sang, ça lui allait bien. Il lui était arrivé une fois pendant une interview que son nez soit envahit par une odeur d'abricot ; Bill se tenait si près de lui que son gloss fruité avait pris le dessus sur les sens de Tom et qu'il s'était surpris à vouloir y goûter. A ce moment-là, il s'était dit que c'était parce qu'il aimait l'abricot, mais maintenant, alors qu'il observait les lèvres de Bill, il se mit à penser que c'était peut-être parce que c'était des lèvres de Bill que cette odeur d'abricot provenait à l'époque qu'il avait voulu y goûter.

Un petit quelque chose à propos des lèvres de Bill donnait envie de les embrasser, de les dévorer. Le petit grain de beauté sous le coin droit de sa bouche agissait comme le phare d'un port : embrassez ici, embrassez ici. Si quelqu'un devait embrasser Bill sur ce grain de beauté, Tom s'imagina que Bill ouvrirait la bouche, haletant, en attendant plus. Peut-être même qu'il y mêlerait sa langue. Si Tom devait embrasser Bill, Son piercing au labret frotterait contre son grain de beauté et peut-être que le bout de métal ferait frissonner Bill et qu'il laisserait faire à son frère ce qu'il voulait.

Bill essuya sa bouche quand il eut fini de manger et fixa Tom d'un regard inquisiteur.

« Est-ce que tu comptes rester là comme un idiot ou est-ce que tu vas faire quelque chose ? » Demanda Bill en haussant un sourcil.

« Dis, je suis vraiment désolé pour ce qu'il s'est passé à l'interview. » Dit Tom en s'asseyant au bord du lit. « Je ne pensais pas vraiment à ce que je disais et je ne voulais pas me moquer de toi. »

« Ca va, Tom. »
Dit Bill en soupirant, même si ses yeux disaient le contraire. « Je suppose que mes rêves sont juste stupides ... »

Tom posa une main sur la cuisse de son frère et le fixa droit dans les yeux. « Tu peux avoir tout ce que tu veux, Bill. Tu mérites d'avoir tout ce que tu veux. »

« Mais personne ne veut de moi pourtant ... »
Dit Bill calmement. « Tu me dis tout le temps que tout le monde en a après notre popularité. Tu as raison, je ne pourrais jamais faire assez confiance à quelqu'un pour l'intégrer à ma vie ... »

« Donc qu'est-ce qu'il se passerait si ... »
Tom prit une grande inspiration alors que quelque chose le poussait à finir sa phrase. « Que se passerait-il si tu pouvais être avec une personne en qui tu aies vraiment confiance ? »

« Tu es le seul à qui je fais aveuglément confiance, Tom. »
Répliqua Bill, baissant les yeux. « Tous les autres seront juste bons à me blesser. »

« Je ne les laisserai pas faire. »
Assura Tom à son frère. « Je ferai toujours en sorte de pouvoir prendre soin de toi. Je ferai toujours en sorte que tu puisses avoir ce dont tu as envie. Pour moi aussi, tu es le seul en qui j'ai confiance. »

Bill voulu jeter un coup d'oeil à son frère juste quand la main de celui-ci s'empara de son menton, le gardant gentiment en place.

« Quelqu'un devrait tenter sa chance, t'embrasser et te demander de sortir avec lui. Quelqu'un qui ne profiterait pas de toi ... Je suppose que je suis la seule personne capable de faire ça. »

Et sur ces mots, Tom posa ses lèvres sur celles de Bill et le monde entier s'effaça autour d'eux. Tout était juste et bon et comme ça aurait du l'être depuis le départ.

...
...
...
...
...

...
...
Making It Work
...
...

 ...   ...   Taking a Chance   ...   ...


...
...

Copyright AndeinerSeitenuraineWeile ©

...

Bill réagit au baiser de Tom.

...

Faire en sorte que ça marche
Le véritable Amour brise toutes les frontières

...

********** Version originale
*************** Two Shot, Tom/Bill, Romance, Fluff, Twincest
*************** Séquelle de Taking a Chance

...

A Venir . . .

...
...

Bael ® _____

...
...
...

Tags : AndeinerSeitenureineWeile - Taking A Chance - Making It Work - Two Shot

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.161.100.24) if someone makes a complaint.

Comments :

  • nirvana-angelTH83

    21/03/2014

    Super frustrant uu

  • You-Are-Inspiring-Me

    23/01/2012

    J'adore ! c'est super bien écrit et tout ..
    J'ai même lu la version en anglais pour comparer, c'est vraiment bien traduit et bien écrit !

  • nirvana-angelTH83

    17/01/2012

    Je pensais avoir commenter apparement, non...
    En même temps je sort à peine d'une foutue crévé que je traine depuis le 31
    Je trouve cet écris absolument adorable. Ils sont tout les deux trop craquant, j'ai vraiement hêta d'en lire plus sur eux.
    Des gros Bisouxxx ma chérie
    et si j'ai oublier je souhaite une super année, la réussite, l'argent, la santé et surtout l'amour =)

  • nirvana-angelTH83

    17/01/2012

    Hey Bael chérie mon bras va beau mieux alors je viens faire mon boulot de bêta.
    J'ai relevé quelque coquilles:

    Tom s'était rendu de ça il y a quelques années déjà, quand une fille l'avait saoulé dans un bar et avait pris des poses indécentes en s'accrochant à lui devant les paparazzis.

    Tu ne penses que Bill voudra plus de deux parts, n'est-ce pas ?

    Je ne suis pas d'humeur discuter, Tom.

    Tu sais le seul à qui je fais aveuglément confiance, Tom.

    Je ferais toujours en sorte de pouvoir prendre son de toi.

  • nirvana-angelTH83

    09/01/2012

    Csuperbe vraiment csuper touchant;
    il manque compte a"Tom s'était rendu de ça"

Report abuse