... ... Happy Birthday Baby Brother ... ...



...
...

Copyright TokioBillHotel ©

...

« Bon anniversaire Petit Frère ... »
Chuchota-t-il gentiment. « Je t'aime. »

...

Bon anniversaire Petit Frère

...

********** Version originale
*************** One Shot, Tom/Bill, Drama, Hurt/Comfort, Romance, Twincest

...

Bill se laissa tomber sur son petit lit et ouvrit le clapet de son portable ; le 31 Août 2O13, 23h12. Il ne devrait pas attendre bien longtemps avant de recevoir un appel de la personne qui l'appelait chaque année pour son anniversaire, mais ne disait jamais rien. Bill avait pris l'habitude de lui parler à propos de combien il était excité pour la prochaine année de sa vie et après pratiquement une heure, il raccrochait. C'était arrivé chaque année depuis que lui et Tom avait arrêté de se parler. Bill présumait que c'était son frère qui voulait juste entendre sa vie, mais il n'en était pas sûr.

Les jumeaux avaient arrêté de se parler lors de leur dix-neuvième anniversaire, parce que Tom s'était saoulé, et bien sûr qu'il le pouvait, il avait dix-neuf ans, mais il avait aussi décidé qu'il voulait trouvé une groupie. Mais pas une fille : un garçon. Un garçon qui n'était pas Bill. Cela avait tué Bill, l'avait détruit et l'avait fait regretté toutes les choses qu'il avait fait avec Tom. Il avait instantanément haïs Tom et avait arrêté de lui parler, ce qui avait mené à la fin de Tokio Hotel. C'était une bien triste conclusion, mais c'était le prix que Tom -et Gustav et Georg- avaient dû payé pour ne pas avoir été un peu plus prudent.

Quelques larmes coulèrent le long des joues de Bill à ce souvenir. Il se souvenait parfaitement du visage de Tom le lendemain matin. Bill était entré dans la pièce alors que Tom et le garçon inconnu et il pouvait toujours se souvenir de la position exacte de Tom. Bill sentit plus de larmes lui monter aux yeux alors qu'il revivait son souvenir entièrement.

Bill sortit de la voiture et trébucha avant de tituber jusqu'à la porte de l'appartement, pensant que peut-être, il avait un peu trop bu. Il chipota avec ses clés pendant un moment jusqu'à ce qu'il arrive enfin à insérer la bonne clé dans la serrure. Il trébuche et entre.

« Tomi ! » Cria Bill. « Je suis rentré ! »

Le noiraud trouvait cela vraiment bizarre que son frère, parmi tous, quitte la fête aussi tôt, mais il n'y pensa pas trop alors qu'il titubait vers leur chambre. Bill resta devant la porte pendant un moment pour être sûr qu'il n'ai pas besoin de vomir encore une fois avant d'entrer. Alors qu'il se tenait devant la porte, il avait entendu des bruits intéressants, des bruits qu'il n'avait plus entendu provenir de la chambre de Tom depuis des années, sauf si bien sûr, Bill lui-même était dans la chambre.

Bill entendit un gémissement profond et su que c'était Tom. Il ouvrit la porte en grand et vit Tom en train de pilonner un jeune garçon alors que celui-ci s'accrochait fermement aux draps du lit.

Bill haleta et tituba en reculant, se rattrapant au cadre de la porte. « Tomi ... » Dit-il dans un souffle. « Comment ... Pourquoi ... ? »

Tom sembla entendre son frère malgré les faibles gémissements provenant de sous lui, parce qu'il tourna rapidement sa tête sur le côté. Tom sortit de la transe dans laquelle il se trouvait et se retira du garçon, ignorant les protestations.

« Bill ... » Dit Tom, marchant vers Bill qui était toujours pétrifié contre le cadre de la porte.

Bill se mordit la lèvre et recula dans le couloir. « Non, non. Ne t'approche pas de moi. Plus jamais. Je savais que tu ferais ça. » Bill s'étouffa presque dans un sanglot et continua à marcher vers la porte d'entrée. « Ne me parle plus jamais, Tom. Je le pense vraiment, je n'aurais jamais dû t'accorder ma confiance ... » Bill se mit à pleurer alors qu'il courait hors de l'appartement.


Bill se frotta les yeux et s'empara à nouveau de son portable ; 23h35. Son coup de fil devrait commencer dans à peu près dix minutes et cette année, il était déterminé à faire dire quelque chose à la personne se trouvant à l'autre bout du fil.

Pensant à nouveau à ce souvenir, Bill savait qu'il avait réagi de façon excessive, mais il avait prévenu Tom que le jour où il baiserait une groupie, tout s'arrêterait entre eux, mais Bill n'avait jamais dit que cela incluait leurs carrières. Bill n'avait pas pensé que cela lui ferait autant de mal si Tom le trompait, donc il n'avait pensé à leur carrière qu'après les faits.

Bill frotta se frotta yeux les chassa les larmes alors que son portable sonnait : juste à l'heure, 23h45.

« Tu m'as appelé à cette heure, ce jour et chaque année pendant les cinq dernières années. Quand comptes-tu me dire qui tu es ? » Demanda Bill, mais il ne s'attendait pas à recevoir de réponse.

Bill attendit une réponse pendant plusieurs minutes ; il n'allait pas faire la conversation à cette personne si elle ne lui dirait jamais qui elle était. Il pouvait considérer cela comme une grosse perte de temps s'il continuait de parler à cette personne.

Un profond soupire se fit entendre à l'autre bout de la ligne, puis un raclement de gorge. « Je suis sûr que tu sais qui c'est, Bill. » Dit la voix masculine.

Bill avait pensé savoir qui l'appelait chaque année, mais cette voix ne semblait pas être celle de son frère, cette voix ne ressemblait à aucune de celles des personnes qu'il connaissait. Bill se sentit comme à l'étroit. Il avait espéré que c'était son frère, parce qu'il parlait sans cesse à cette personne, qui qu'elle puisse être, de combien Tom l'avait blessé. Quand il racontait cette histoire, il pouvait entendre des reniflements, comme si la personne pleurait. Bill voulait que ce soit Tom parce qu'alors, il saurait ce qu'il avait fait à son petit frère tellement d'années auparavant.

Jusqu'à ce jour, Bill n'en avait pas aimé un autre. Il ne pouvait pas passer une journée sans penser à son frère et à la merveilleuse histoire d'amour qu'ils avaient vécue et que son plus beau cadeau d'anniversaire serait de pouvoir le revoir et de se remettre en couple avec lui. Bill regrettait vraiment d'avoir quitté Tom cinq ans plus tôt. Il souhaitait avoir été plus calme et être resté dans le coin pour mettre tout à plat avec lui. Mais il ne l'avait pas fait ; il avait pris une décision sur un coup de tête et était parti sans y réfléchir, jusqu'à ce qu'il se retrouve dans un petit hôtel, des kilomètres plus loin.

« Je ne crois pas le savoir ... » Dit Bill doucement, sentant qu'il allait se remettre à pleurer.

Le coup de fil se passait de la même façon que chaque année. Bill n'avait jamais entendu l'autre personne parler, mais pour le reste, tout était similaire ; penser à ce qu'il s'était passé, pleurer et avoir envie de rencontrer cette personne avant qu'elle ne dise quelque chose de pas si génial.

Bill savait que parler de Tom et lui à cette personne n'était pas une bonne idée, mais il avait eu besoin de laisser sortir l'angoisse de sa poitrine et il avait juste laissé tout sortir.

« Je suis positivement sûr que tu le sais. » Dit-il. Bill aurait pu jurer avoir entendu le son d'une portière de voiture qui claque, mais il n'y pensa pas réellement.

« Dis-le moi, s'il te plaît ? » Implora Bill.

La ligne fut vraiment silencieuse pendant quelques minutes et Bill pensa que l'homme avait raccroché, mais il ne l'avait pas fait. Bill pu entendre sa respiration après un moment.

« Dis-moi qui tu es. » Exigea Bill, il devait savoir et à cet instant.

« Tu sais qui je suis. » Dit-il, et il raccrocha.

Bill jeta un ½il à sa barre de réseau ; elle était pleine. L'homme lui avait réellement raccroché au nez. Bill ne savait même pas pourquoi et il était prêt à rappeler quand la sonnette de sa porte d'entrée retentit.

« Je n'ai envie de voir personne. » Grommela Bill alors qu'il marchait vers la porte.

Bill marcha le long du couloir, vers la porte d'entrée. Il ne savait pas qui cela pouvait être, mais il avait un bon pressentiment : il espérait que c'était sa mère.

D'un coup de poignet, Bill ouvrit la porte et tombe presque par terre.

« Hey, Bill. » Dit Tom doucement, rangeant son portable dans sa poche.

Bill se rua en avant, enlaçant étroitement son frère et respirant son odeur. « Tomi. » Chuchota Bill en le serrant plus fort.

Tom enroula étroitement ses bras autour de la petite taille de Bill et sentit le col de sa chemise s'humidifier. Bill était juste aussi content que lui l'était.

Après un moment, Bill les fit entrer. Il n'en avait rien à faire de combien il avait pu être énervé contre Tom des années auparavant et qu'il lui avait dit de ne plus jamais lui parler, Bill avait besoin de Tom et il était presque positivement sûr que Tom avait besoin de lui.

« Qu'est-ce que tu fais là, Tomi ? » Demanda Bill.

Tom le regarda dans les yeux et effaça les dernières traces de ses larmes. « Ca fait trop longtemps Bill. Je n'aurais pas dû être aussi stupide. » Tom soupira et continua. « J'ai besoin de toi dans ma vie, d'une manière ou d'une autre. »

Bill sourit et embrassa gentiment les lèvres de Tom, comme s'il le testait pour voir si c'était acceptable de faire cela.

« Je n'aurais pas du être si dur avec toi, Tomi. Je suis tellement désolé ... » Bill enroula ses bras autour de son frère, l'enlaçant encore plus étroitement qu'avant. Bill ne s'était pas rendu compte de combien son frère lui avait manqué avant ce moment. Il ne pouvait pas s'imaginer vivre sans lui, plus jamais. Tom avait raison ; ils avaient besoin l'un de l'autre dans leurs vies d'une manière ou d'une autre.

« Tu avais tous les droits de faire ce que tu as fait. » Murmura Tom. « Je n'ai pas été fidèle ... Me pardonneras-tu un jour ? »

Tom recula leurs regards se croisèrent. Bill essaya de lui résister. Cela faisait cinq ans. Bill ne savait pas avec qui Tom avait couché pendant tout ce temps, mais il ne pu s'empêcher de presser fortement ses lèvres contre celles de Tom. Tom se détendit dans le baiser en un clin d'½il.

C'était ce pour quoi Tom avait espéré. Il voulait récupérer son petit frère tout entier. Il ne voulait pas qui que ce soit d'autre dans le monde entier. Malgré les blagues sur les artistes américaines qu'il avait fait tellement d'années auparavant, tout ce qu'il voulait, c'était Bill.

Ils restèrent dans le salon, s'embrassant et tenant l'autre pendant ce qui leur sembla être une éternité, mais ils ne dirent rien d'autre. Alors qu'ils s'embrassaient, Bill commença à reculer vers sa chambre.

Tom brisa le baiser une fois qu'ils arrivèrent devant la porte de la chambre. Il vit des choses qu'il ne s'attendait pas à voir. Bill avait gardé tout ce que Tom lui avait envoyé durant leur première année de séparation. Tom lui avait tout envoyé, depuis des lettres dans lesquelles il s'excusait, jusqu'à des animaux en peluches et une chose qui avait se serrer le c½ur de Bill, une bague. Ce n'était pas une bague de fiançailles, mais une bague de promesse. Tom avait envoyé une lettre avec celle-ci, expliquant à Bill que s'ils se remettaient ensemble un jour, il ne regarderait jamais plus une autre fille ou un autre garçon. Il le promettait.

« Tu as tout gardé ... » Tom embrassa les lèvres rose vif de Bill.

Bill enroula ses bras autour du cou de Tom et l'embrassa brièvement. « Bien sûr. »

Tom avança, poussant Bill vers le lit avant de lui grimper dessus.

« Tu as fait une promesse et j'attends de toi que tu la tiennes. » Chuchota Bill, levant la tête pour embrasser les lèvres de Tom.

« Je l'ai promis, n'est-ce pas ? » Tom déposa un très léger baiser sur les lèvres de Bill puis tourna la tête vers l'horloge ; OOh2O.

Précisément cinq ans auparavant, le même jour, ils se séparaient, et ils ne s'étaient pas parler pendant ces longues années. Finalement, Tom savait qu'il pourrait se faire pardonner.

« Bon anniversaire Petit Frère ... » Chuchota-t-il gentiment. « Je t'aime. »

Bill soupira de contentement. Il avait tellement eu envie d'entendre ses trois petits mots. « Je t'aime aussi, Tomi. »

Bill et Tom étaient à nouveau heureux. Après ces cinq années de séparation, ils s'étaient rendu compte de combien ils avaient réellement besoin l'un de l'autre. Bill découvrit bientôt que Tom n'avait ni regarder, ni toucher une autre fille ou un autre garçon. Bill ne l'avait pas non plus fait, bien sûr.

Cette nuit-là, Tom montra à Bill ce que c'était réellement d'aimer quelqu'un.

...
...

Bael ® _____

...
...
...

Tags : TokioBillHotel - Happy Birthday Baby Brother - One Shot

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.234.190.237) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Justin-bieber12322

    21/07/2012

    je ne pense pas que bill a exagéré car tom la quand mee trompé et il a été blessé car il aimait top et tom l'a trompé

  • Vie-amours-emmerdes-du14

    06/07/2012

    oui superbe à lire =)

  • th-in-disney-world

    22/06/2011

    La réaction de Bill était compréhensible, même si sur la durée, elle était excessive.
    J'ai bien aimé.

    Bonne continuation.
    Laura67

  • nirvana-angelTH83

    26/11/2010

    Pourquoi doit-on toujours faire du mal à ceux qu'on aime???

Report abuse